Comment faire face au stress chronique ?

Comment faire face au stress chronique ?

Tout d’abord, définissons ce qu’est le stress

 

Qu’est-ce que le stress ?

Il s’agit d’un mot anglais qui vient du latin « stringere« , qui signifie « serrer ».

On fait allusion à la situation de pression, de contrainte.

C’est un processus complexe comprenant la réponse physiologique, biologique et psychologique de l’individu soumis à une agression, une menace, une contrainte physique ou psychique, une situation imprévue traumatisante.

Après la phase d’alerte où les mécanismes de défense sont mis en jeu, s’en suit une phase d’adaptation ou de résistance.

La phase d’épuisement qui fait suite dans le cas où l’agent stresseur perdure dans le temps, intervient lorsque le stress est devenu chronique.

 

Stress aigu et stress chronique

Le stress aigu est une réaction immédiate, non réfléchie, vécue avec intensité, afin de faire face à un événement soudain et perçu comme une potentielle menace.

Cela correspond par exemple au comportement dangereux ou menaçant d’une personne ou d’un animal. Si jamais une voiture déboule sur vous et risque de vous rouler dessus, vous allez tout de suite avoir un réflexe de survie en vous écartant rapidement !

Le stress aigu n’est pas nécessairement mauvais puisqu’il stimule la sécrétion d’hormones qui nous aident à gérer la situation, suite à l’action des hormones du stress.

Le stress chronique découle de l’exposition prolongée et répétée à des situations qui nous font sécréter les hormones du stress. Le stress chronique est mauvais pour la santé, il nous affaiblit. Notre système de réponse au stress n’est pas fait pour être activé constamment. À la longue, il peut même mener à l’épuisement de l’organisme.

Le « bon stress »

Le stress adaptatif (qui correspond au stress aigu) est ce que l’on considère comme le « bon stress ». Il et très intéressant, utile pour nous : c’est lui qui nous permet de nous adapter plus facilement à une situation d’urgence.

Par exemple, notre cœur augmente le débit sanguin afin de permettre ainsi à un sang plus oxygéné de mieux irriguer les organes essentiels, comme les muscles et le cerveau, afin d’être mieux armé pour réagir au plus vite face au danger. Les hormones du stress libèrent et augmentent aussi le niveau de sucre dans le sang pour offrir à l’organisme l’énergie nécessaire pour faire face.

 

A retenir : le stress constitue le processus dynamique d’adaptation psychologique et physiologique de l’organisme aux contraintes physiques et psychiques soudaines, mais aussi aux sollicitations de l’environnement, aux agressions inhérentes au milieu, aux conditions de vie.

 

Les origines du stress

Le stress a été décrit en 1936 par Anse SELYE

 

 

Les quatre facteurs de stress chronique

Voici 4 sources de stress permanent (stress chronique) :

  • Souci familial : décès ou maladie grave d’un proche, conflit dans la vie conjugale, séparation, rupture, divorce
  • Condition de vie : Perte d’emploi, faillite, mutation, endettement, précarité, misère
  • Maladie : Infarctus, cancer, AVC, sclérose en plaques
  • Accident corporel : accident de voiture, perte d’autonomie
  • Divers : Insécurité, harcèlement

 

 

Qu’est-ce que peut être le stress chronique pour certaines maladies telles que la sclérose en plaques

Si le stress aigu peut être bénéfique pour nous, le stress chronique ne l’est pas, car notre organisme n’est pas fait pour résister au stress très longtemps.

Dans le cas des personnes qui souffrent d’une forme rémittente de sclérose en plaques (la SEP), maladie auto immune et maladie du système nerveux central, l’arrivée mais aussi la menace de survenue d’une « poussée » sont souvent vécues comme un stress.

Pour prendre une image, c »est un peu comme devoir vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête !

Dans le cas des personnes qui souffrent d’une forme progressive de SEP, c’est devoir faire un nouveau « deuil » à chaque aggravation de nos handicaps. Par exemple : devoir accepter que notre périmètre de marche se réduit de plus en plus chaque mois voire d’avoir à accepter l’utiliser d’un fauteuil roulant et de perdre encore en autonomie.

 

 

Qu’est-ce qu’une maladie chronique ?

Il existe différents types de maladies chroniques (15 millions de personnes en France !).

La sclérose en plaques est une maladie dite inflammatoire dans le cas de la forme « par poussée » (survenue ou réapparition de troubles neurologiques du fait de l’attaque de la myéline par notre propre système immunitaire).

Pour les personnes atteintes d’une SEP rémittente, le stress chronique correspond le plus souvent au risque de la survenue d’une poussée de la maladie. Pour celles qui ont développé une forme progressive, le stress est d’avoir à accepter l’aggravation de leur état de santé au fil du temps (cela se compte en mois ou années). Le deuil de son état de santé antérieur doit être fait à chaque fois ue la maladie progresse, ce qui peut devenir très usant moralement !

 

Devoir vivre avec un stress chronique

Le problème d’un stress chronique, c’est qu’il stimule une zone du cerveau, l’amygdale, qui n’est pas faite pour être stimulée de manière continue. Dans le cas où on se trouve dans un état d’alerte permanent, celle-ci va s’épuiser.

Lorsque l’on entre dans cette situation de stress chronique et que l’on en vient à s’épuiser, il y a un risque que cela conduise, progressivement, vers la dépression.

Quelle est alors la solution ?

« Parfois, devant une situation entraînant du stress, on ne peut rien faire… »

Souvent, les personnes pensent qu’il n’y en a pas, alors qu’en réalité, on peut toujours faire quelque chose.

Une personne souffrant de maladie grave subira moins de stress si elle s’aide par les médecines complémentaires. Allons plus loin : même si ce qu’elle fait n’a médicalement aucune efficacité, le fait de diminuer le stress l’aidera à aller mieux ou même à guérir. Agir diminue l’anxiété

 

Ne pas se trouver dans la situation de ne faire que subir sa maladie est primordial pour survivre au stress chronique

 

 

Quelle technique anti stress peut-on pratiquer ?

Il existe bon nombre d’outils à votre disposition pour faire face au stress chronique.

Je ne vous en cite que quelques uns :

  • réflexologie (plantaire, palmaire, faciale, auriculaire)
  • acupression
  • Do in
  • méditation
  • relaxation
  • sophrologie
  • yoga
  • EFT
  • NERTI

 

Vidéo

Je vous résume l’article et vous propose 2 techniques anti stress, dans cette vidéo :

  • exercice tiré de la sophrologie : le « déplacement du négatif« 
  • technique tiré de la pratique de l’EFT (ronde des tapotements pratiqué dans la technique de libération des émotions) : stimulation d’un point du méridien du rein situé au niveau des clavicules

 

 

 

Source : Quand le stress devient chronique

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Souffrez-vous du stress digestif ?

Souffrez-vous du stress digestif ?     Les troubles digestifs sont nombreux, variés et fréquents 1 français sur 3 en...

Fermer