Coronavirus : Comment travailler de chez soi efficacement pendant le confinement ?

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Coronavirus : Comment travailler de chez soi efficacement pendant le confinement ?” du blog Blogueur Pro.

J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est le suivant : Comment BOOSTER votre chaîne Youtube et faire 1 MILLION en UN an

 

 

La question du « comment travailler de chez soi de manière efficace » n’est plus une réelle problématique pour moi, du fait de mon parcours personnel, que je vais vous narrer ici.

 

A plusieurs reprises il a été question de devoir me débrouiller seule, sans l’aide d’autres étudiants ou de partenaires.

 

 

l’enfer de la phobie sociale et des attaques de panique

 

Reprise de mes études juridiques en régime spécial

En 2001, année de reprise de mes études, après une longue période de dépression (associée à une phobie sociale), je n’ai pas pu tout de suite  retourner à la Fac en présentiel sur Montpellier. Le régime spécial proposé à certains étudiants par l’Université Pierre-Mendès-France à Grenoble, a représenté une formule parfaite pour me permettre de remettre le pied à l’étrier, sans précipitation.

Le plan du programme de cours en puche, j’ai pu définir le travail que j’avais à accomplir pour être opérationnelle au mois de juin puis de septembre pour les différents examens écrits et oraux que j’avais à passer sur Grenoble.

En septembre 2002, j’étais toute contente et fière de moi d’avoir réussi à obtenir la maîtrise de droit dans de telles conditions !

Pour info, quasiment du jour au lendemain, j’étais passée d’une jeune femme phobique et « paniqueuse » qui dormait le jour et naviguait sur le web durant ses nuits à une étudiante studieuse qui devait faire face à un certain isolement social, lié au fait que je n’étais pas encore tout à fait sortie de la phobie sociale. Je m’étais préparée mon propre programme de cours et de révision pour espérer parvenir à réussir les différents et nombreux examens.

 

L’année suivante, c’est avec joie que j’ai pu m’inscrire au DU de sciences criminelles sur Montpellier.

Forte de cette expérience, j’ai ensuite poursuivie avec un MASTER 2 sur Aix en Provence puis par un MASTER 2 en droit de la santé sur Montpellier.

 

Des années doctorales bien solitaires

C’est surtout lors des années 2006 à 2011, années doctorales, que j’ai eu à nouveau à faire face à une solitude, ma directrice de thèse ayant eu à repartir vivre sur Lille. A l’époque où je l’ai connu elle était mon Professeur de droit pharmaceutique et exerçait également en alternance sur Lille et aux USA, en tant qu’avocate.

Les premières années de thèse ont été particulièrement difficiles sans l’aide de ma directrice de thèse qui était devenue mère de triplées !

Grâce au soutien du service universitaire pour les étudiants handicapés de la faculté de droit de Montpellier, j’ai pu à nouveau disposer de l’aide de mon professeur de droit.

En décembre 2011, j’ai ainsi pu soutenir avec brio ma thèse sur un sujet peu abordé : une problématique relative au médicament vétérinaire.

 

Mes conseils aux entrepreneurs calfeutrés chez eux !

Mon tout premier conseil, tiré de mon parcours personnel, est d’oublier qu’il s’agit d’un confinement « forcé ». Envisagez plutôt la situation comme une chance qui vous est offerte d’avoir tout le temps nécessaire pour vous organiser un emploi du temps sur mesure pour réaliser le contenu nécessaire à votre business en ligne.

Certes, il faut quelques jours avant de se faire à l’idée, parce que ce n’est pas dans nos habitudes et que l’on se sent comme « enfermé » chez soi. Mais ça en vaut vraiment la peine !

 

Le deuxième conseil est de mettre en place une organisation pour chaque jour, afin de répartir son temps entre les périodes travaillées et les moments de détente et/ou d’exercice physique.

Enfin, mon troisième conseil consiste à ne pas oublier que c’est peut-être le bon moment pour envisager de tisser des liens avec d’autres entrepreneurs. Personne ne pourra vous répondre être en déplacement ou en rendez-vous à l’extérieur !

 

 

Enfin, je voudrais terminer par vous rappeler l’existence de nombreuses personnes à mobilité réduite pour qui le confinement leur est malheureusement souvent imposé bien malgré elles, de manière quasi permanente, en dehors de toute épidémie de coronavirus.

Prenez ce temps de confinement comme un temps propice à la réflexion et sans oublier de penser à tout ce que vous allez pouvoir faire « après ».

 

Une pensée à mon père qui se trouve confiné dans sa chambre, depuis 15 jours, dans sa maison de retraite … et un hommage à ma mère qui a du vivre enfermée dans son corps durant cinq longs mois, avant de finir par succomber à la maladie de Charcot, en février 2016.

 

Mon père et ma mère, 6 mois après le grave accident d’aile volante qu’il a connu en août 1990

 

 

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Coronavirus : Comment travailler de chez soi efficacement pendant le confinement ?”

Lire les articles précédents :
Parlons coronavirus

      Mon vécu concernant un coronavirus félin mortel Durant mes années d'élevage félin, j'ai eu à faire face...

Fermer