Massages : les 7 techniques de base

Massages : les 7 techniques de base

Étudions aujourd’hui les principales techniques de base du massage.

Je citerais les suivantes :

  1. l’effleurage
  2. la friction
  3. le pétrissage
  4. le palpé-roulé
  5. le tapotement
  6. les vibrations
  7. les pattes de chat

 

 

L’effleurage

Il s’agit d’un glissement sur la peau de la paume de la main et de la partie charnue des doigts, sans jamais perdre le contact avec la peau de la personne massée.

L’effleurage est exécuté d’une façon lente, rythmée, à l’aide des deux mains ensemble.

Les mouvements de glissement légers ont un effet de détente sur le système nerveux.

Une pression plus forte a un plus grand effet sur la circulation du sang et le système nerveux.

Un effleurage ferme et rapide est employé pour stimuler le flux sanguin, améliorer la souplesse et chauffer les muscles.

 

 

La friction

Il s’agit d’une technique de massage réalisée avec les bouts des doigts, afin de dénouer les nœuds soulageant ainsi certaines douleurs musculaires, mais aussi elle fait partie des solutions destinées à éliminer les graisses.

En pratique, la friction utilise une pression un peu plus intense par rapport à l’effleurage. .

La friction s’effectue avec les bouts des doigts suivant un mouvement circulaire rapide :

  • Le masseur effectue un va-et-vient
  • Lors de l’application, une partie de la peau bouge en suivant le déplacement des mains du masseur.
  • Une friction régulière accompagnée d’un exercice physique adéquat est également indiquée pour faire fondre le tissu lipidique.

Le massage par friction a de nombreux bienfaits :

  • Décontracter les muscles.
  • Enlever les nœuds musculaires.
  • Soulager les douleurs.
  • Stimuler le flux sanguin.
  • Optimiser le flux lymphatique.
  • Rendre les articulations plus souples.
  • Faire fondre les graisses en les brûlant

La friction : quelles sont les contre-indications

La friction ne peut être effectuée en cas d »ecchymoses, d’œdème ou d’inflammation cutanée, mais aussi d’infection de la peau, de rougeur de la peau ou d’une muqueuse abîmée.

 

 

Le pétrissage

Il s’agit d’une manoeuvre de massage qui consiste à palper fortement un muscle ou un groupe de muscles.

Le pétrissage est réalisé avec la pulpe des pouces et des doigts et les paumes des mains.

Une telle technique est idéale pour soulager les muscles douloureux ou tendus, en particulier les trapèzes entre le cou et les épaules.

Les deux mains agissent ensemble, dans un mouvement rythmé, alternativement, en prenant, pressant légèrement, et roulant le muscle tendu. Il est employé pour stimuler le système lymphatique et libérer l’accumulation d’acide lactique.

Technique utile pour les sportifs qui présentent souvent une accumulation d’acide lactique dans certains muscles, source de  ce qui peut causer des crampes. Les mouvements de pétrissage sont particulièrement efficaces sur les muscles profonds tels que les épaules, les fesses, les hanches et les jambes.

 

 

le palpé-rouler

Le palper rouler est énergisant, stimulant, tonifiant, et apaisant.

Elle est appréciée notamment pour son effet anticellulite.

Tout comme le pétrissage, cette technique a la particularité de ne s’effectuer que sur les parties charnues du corps. Le but est de dissocier les enveloppes de la peau en effectuant un malaxage vigoureux de la peau. Ainsi, il chasse les graisses et élimine la cellulite, de même qu’il favorise l’élimination des toxines et du stress. En pratique, cela s’effectue en pinçant entre le pouce et les autres doigts les parties charnues de l’épiderme. Un déplacement progressif de ce pincement permet de créer un effet de vague au-niveau de la peau.

Le palper rouler doit être effectué pendant une vingtaine de minutes. Il suit généralement le tapotement.

le tapotement

Manœuvre de massage effectuée au moyen de la main placée en forme de cuillère et qui frappe la surface de la peau. Le tapotement est dérivé du mot français « tapoter » qui signifie « tambouriner ».

Le tapotement est une manœuvre de massage effectuée au moyen de la main placée en forme de cuillère et qui frappe la surface de la peau. Un exemple typique est fait avec le bord de la main avec un mouvement rapide, comme si on voulait hacher (comme le karaté), bien que les mouvements ne soient pas forts. C’est le mouvement rapide, réalisé sur la peau, comme si on voulait hâcher (comme le karaté), bien que les mouvements ne soient pas forts. Ce type de massage est employé sur des zones comme les fesses, les cuisses, la taille ou les épaules où il y a une large surface de chair.

 

les vibrations

La vibration consiste à ébranler les masses musculaires en imprimant à la main ou à la pulpe des doigts appuyés sur la peau des oscillations rapides. Utilisée sur le dos, les fesses et le haut des cuisses, cette manoeuvre, stimulante pour le système nerveux, peut être avantageusement remplacée par des appareils à vibration.

 

les pattes de chat

Il s’agit d’utiliser la partie charnue de la paume de main, de placer ses mains bien à plat, alterner la pression d’une main à l’autre.

 

Vidéo

Vidéo dans laquelle je vous montre ces 7 techniques de massage

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Quels sont les bienfaits de l’auto-massage ?

  Les bienfaits de l'auto-massage Le massage pratiqué sur soi-même peut apporter plusieurs bénéfices.   En voici certains (liste non...

Fermer