Que savez-vous sur l’allocation adulte handicapé (AAH) ?

 

 

L’allocation adulte handicapé (AAH) : kesako ?

L’allocation adulte handicapé, l’AAH, est une aide financière (d’un montant actuel de 903,60 euros), qui est accordée aux personnes handicapées qui réunissent les différentes conditions à son obtention.

Son objectif est de permettre aux personnes handicapées d’avoir un minimum de ressources.

Votre taux d’incapacité, déterminé par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph), soit être au moins égal à 80 %.

S’il est compris entre 50 et 79 %, votre handicap doit entraîner une « restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi« , qui soit reconnue par la Cdaph.

Vous devez avoir au moins 20 ans (16 ans sous certaines conditions).

Vous ne devez pas recevoir de pension (vieillesse, invalidité) ou de rente d’accident du travail supérieure ou égale à 903,60 euros par mois.

Si vous ne travaillez pas, vos revenus 2020 ne doivent pas dépasser le plafond correspondant à votre situation familiale.

Une allocation à vie ?

Elle peut vous être attribuée :

de 1 à 10 ans si votre taux d’incapacité est au moins égal à 80%

– sous certaines conditions, la Cdaph peut vous accorder l’Aah sans limitation de durée.

– de 1 à 5 ans si votre taux d’incapacité est compris entre 50 et 79%.

 

Elle peut vous être versée

jusqu’à l’âge légal de départ à la retraite si votre taux d’incapacité est inférieur à 80 % et si vous remplissez toutes les conditions ;

– au-delà de l’âge légal de départ à la retraite, si votre taux d’incapacité est au moins égal à 80 %. 

 

 

Comment est-elle calculée ?

Si vous avez déclaré des revenus d’activité, le montant de votre Allocation sera calculé en fonction d’une partie de vos revenus.

Si vous touchez seulement une pension (invalidité, retraite, rente d’accident du travail), vous recevrez la différence entre le montant de votre pension et le montant maximum de l’Aah.

Si vous êtes hospitalisé, le montant de votre allocation peut être réduit.

Il est toujours tenu compte de votre dernière situation familiale et professionnelle.

 

Si vous exercez une activité professionnelle

Le montant de vos droits à l’AAH est calculé, chaque trimestre, en fonction de vos ressources et de celles de votre conjoint (concubin ou pacsé).

Cette règle risque d’être bientôt remise en question …

Une déclaration trimestrielle est exigée.

 

En cas d’exercice d’une nouvelle activité, vous pouvez cumuler totalement sous certaines conditions, votre allocation aux adultes handicapés avec vos revenus d’activité pendant 6 mois.

Si vous exercez une activité depuis plus de 6 mois, une partie seulement de vos revenus d’activité, en fonction de leur montant, seront pris en compte pour le calcul de la prestation.