Vivre avec la SEP (sclérose en plaques)

Seriez vous résilient(e) si …

 

Se demander si on pourrait faire preuve de résilience après avoir vécu un évènement traumatique dans sa vie, n’est pas une question à laquelle il est simple de répondre.

Être résilient ou résiliente est la capacité qu’a l’être humain à savoir « rebondir » après une épreuve de la vie, telle un seuil, une maladie grave, des violences physiques, psychologiques ou sexuelles.

 

Moi, un jour en fauteuil  roulant ? Je me  tue !

Qui n’a jamais dit ou pensé que si un jour, il ou elle se trouvait dans la situation de ne plus pouvoir se déplacer seul(e), la vie ne vaudrait plus la peine d’être vécue ?

Le fauteuil roulant est un outil technique qui fait souvent peur !

Les personnes atteintes de sclérose en plaques ont parfois besoin de recourir à l’utilisation d’un fauteuil roulant, notamment lors des « poussées motrices » de SEP. Pour autant, en dehors des « poussées », elles peuvent à nouveau marcher « comme avant ».

Et même dans le cas où il s’agit d’une personne qui doit utiliser le fauteuil roulant de manière quotidenne et définitive (par exemple, dans le cas où elle présente une forme sévère de SEP ou sans possibilités de vivre des rémissions), il n’est pas impossible que mise face à la situation, sa réaction ne soit plus du tout la même !

Cela me rappelle l’époque de ma participation aux groupes de paroles SEP organisés par l’APF. J’avais interrogé une femme qui se trouvait en fauteuil roulant et qui ne pouvait plus du tout parler. J’avais demandé à l’aide de vie qui s’occupait d’elle si elle pensait qu’elle était heureuse de vivre. Devant moi, elle lui avait posé la question et la femme pourtant sévèrement touchée nous avait répondu, avec un grand sourire : oui !

 

Documentaire sur ARTE

Dans ce reportage sur Arté, plusieurs expériences de résilience nous sont présentées.

 

 

Personnellement, je ne suis pas d’accord avec la femme (amie avec la personne qui souffre d’un cancer du sein) qui dit que l’entourage de la personne est un facteur important de sa résilience. Parce que, pour moi, même si je suis ok sur le fait que ça aide, je pense qu’on peut faire preuve de résilience, même si notre environnement n’est pas propice à cela !

 

 

Plusieurs fois résiliente

Il est possible de faire preuve de résilience plus d’une fois dans sa vie !

Chez moi, je peux vous parler des évènements suivants :

  • avoir surmonté des actes incestueux et des paroles incestuelles
  • le grave accident de mon père survenu en 1990
  • avoir guérir de la dépression et la phobie sociale connues en 1995
  • devoir vivre avec une sclérose en plaques reconnue tardivement et devenue progressive
  • avoir fait face à la fin de vie puis au décès de ma mère (en 2016)
  • devoir faire avec une amnésie traumatique (suite à un viol connu à mes 21 ans) et parvenir à la dépasser
  • devoir gérer une perte sévère de dents avec une hypersensibilité digestive qui me font fait connaître une dénutrition (moins 10 kilos en seulement 4 mois !)

 

Et vous ?

Merci de nous partager vos épreuves de vie et comment vous êtes parvenu à y faire face !